Search

Panorama Frankfurt am Main Alexander Paul Englert

Agrandir l'image: Blick auf die Skyline Frankfurts und den Main links

MUSEUMSUFER FRANKFURT - La rive des musées à Francfort

37 MUSÉES POUR UNE EXPLORATION SANS FIN

La rive des musées de Francfort est l’un des regroupements de musées les plus importants au monde. Art contemporain ou grands maîtres de jadis, Goethe ou ses héritiers littéraires, cultures du monde ou culture de l’argent, caricatures ou sculptures, design ou histoire de la ville : nos 37 musées et salles d’exposition se caractérisent par leur diversité sans égale et livrent un panorama à la fois insolite, spectaculaire, discret, retentissant, modeste et impressionnant. Laissez-vous surprendre par la rive des musées, l’un des regroupements de musées les plus importants au monde avec ses établissements remarquables au bord du Main et dans toute la ville. Fort d’une architecture et d’un programme passionnants, cet ensemble artistique invite toute l’année à découvrir et vivre des expériences culturelles. Située au cœur du centre-ville de Francfort, la rive des musées est une véritable oasis de calme et de détente. Bienvenue sur la rive des musées !

Francfort possède l’un des ensembles de musées les plus variés et les plus denses d’Allemagne. Dans cette ancienne ville impériale libre ne possédant pas de collections princières, il incombait uniquement à des citoyens engagés et aux autorités municipales de rassembler des pièces et de créer des fondations et des musées. Aujourd’hui, Francfort abrite un grand nombre de petits et grands musées et salles d’exposition - du musée d’art universel à la petite collection spécialisée. Jouissant d’un emplacement optimal près de la rive du Main et situés à deux pas les uns des autres ainsi que du centre-ville, 26 musées constituent le cœur du patrimoine muséal de Francfort. Depuis fin 2007, ces établissements sont regroupés sous la dénomination commune Museumsufer Frankfurt (rive des musées de Francfort). Véritable attraction pour les touristes du monde entier, la rive des musées de Francfort accueille chaque année plus de deux millions de visiteurs dans ses institutions.

Histoire de la rive des musées de Francfort

En 1978, l’ancien chargé des affaires culturelles Hilmar Hoffmann et le maire Walter Wallmann ont donné naissance à ce concept d’ensemble culturel au cœur de Francfort. L’objectif était d’offrir la « culture pour tous » des deux côtés du Main, comme Hilmar Hoffmann le préconisait dans son livre paru en 1979. La planification ayant été confiée au cabinet d’architectes de Francfort Albert Speer und Partner, il était prévu de préserver les villas Gründerzeit de Schaumainkai et leurs grands jardins afin de créer un « parc des musées » de dimension nationale. Les musées existants ont ensuite été agrandis et développés entre 1980 et 1990. Par ailleurs, de nouveaux musées ont vu le jour dans les anciennes villas patriciennes rénovées, le long de l’Uferpromenade bordée de platanes, et de nouveaux bâtiments ont été construits par des architectes renommés afin de compléter les maisons traditionnelles et les nombreuses fondations citoyennes, telles que le Musée Städel ou la Liebieghaus. Aujourd’hui, cet ensemble urbain constitue un haut lieu de la culture complétant le quartier d’affaires de Francfort. Actuellement, la rive des musées fait l’objet de rénovations de grande ampleur afin de préserver les infrastructures des musées existants et, si nécessaire, d’essayer de les agrandir.

Les débuts sur la rive Sud (Schaumainkai)

Suite à une décision des autorités municipales de 1979, le projet a commencé par la réhabilitation d’une villa historique, qui est devenue le Musée allemand de l’architecture. L’historien de l’art et de l’architecture Heinrich Klotz a été sollicité pour prendre part à la planification, de même que l’architecte Oswald Mathias Ungers. C’est ce dernier qui a conçu le musée avec sa structure dite « imbriquée », véritable symbole architectural. Peu après son inauguration, il a été classé monument historique. Le bâtiment situé à droite du musée, également une villa historique, a aussi été reconverti en musée : le Musée du film allemand. Ces deux bâtiments ont été achevés en 1984. Puis, en 1985, cela a été au tour du Musée d’arts appliqués, dessiné par Richard Meier. Ainsi, l’ancien site du Musée d’arts appliqués, à savoir la villa historique voisine Metzler, résidence d’été de style classique construite en 1802-1806 pour la famille de banquiers Metzler, a été complété par un espace d’exposition de 5000 mètres carrés. De même, le Musée de la poste fédérale, aussi hébergé dans une villa Gründerzeit, fait partie des premiers musées de Schaumainkai. S’y est ensuite ajoutée en 1990 la nouvelle salle d’exposition de Günter Behnisch, dont l’architecture a reçu plusieurs prix et qui a depuis été rebaptisée Musée de la Communication. C’est cette même année qu’a ouvert le Musée des icônes ; constituant l’extrémité orientale de la rive des musées, il a été installé dans de nouveaux espaces conçus par Ungers, dans l’ancienne maison de l’Ordre teutonique.

La rive des musées continue de s’agrandir

Depuis l’an 2000, la rive Sud s’est enrichie du Musée Giersch de l’Université Goethe, soutenu par la fondation des époux Giersch et désormais aussi par l’Université Goethe, et, depuis 2003, du Musée Bibelhaus Erlebnis. Créé en 1987 et hébergé initialement dans des conteneurs derrière le portail de l’ancienne bibliothèque de Schöne Aussicht, du côté du quartier d’affaires de Francfort, le Portikus est une salle d’exposition présentant des œuvres d’art contemporain internationales. En 2006, le Portikus a été transféré sur l’île idyllique située à côté de l’Alte Brücke (accès direct depuis le pont) dans un bâtiment conçu par Christoph Mäckler sur le modèle des anciennes maisons construites sur les ponts. Le Hindemith Kabinett de la Kuhhirtenturm a été inauguré début 2010 : cette tour de défense gothique du dernier quart du 14e siècle abrite une exposition sur la vie et l’œuvre du compositeur Paul Hindemith, qui y a vécu occasionnellement dans les années 1920 et y a composé son premier opéra « Cardillac ».

Les musées de la rive Nord

Avant que Hilmar Hoffmann ne lance son projet de grand ensemble de la rive des musées, la rive nord (Untermainkai), située en face de Schaumainkai, et la vieille ville possédaient déjà de nombreuses institutions culturelles. C’est notamment le cas du Musée historique de Francfort, inauguré en 1972 et agrandi par un impressionnant nouveau bâtiment en 2017, et de ses dépendances, le Musée des jeunes de Francfort et la Kronberger Haus de Francfort-Höchst. L’Association des arts, créée dès 1829, le Musée Goethe à l’histoire si riche et le Musée de la Cathédrale se trouvaient aussi déjà non loin de la rivière. Le Musée Stoltze s’y est ajouté en 1978 à l’initiative de la fondation de la Frankfurter Sparkasse. En 1986, dans le cadre de l’extension de l’ensemble de musées de Francfort, la SCHIRN KUNSTHALLE FRANKFURT a été inaugurée à proximité de la Cathédrale. Son nom rappelle l’histoire de ce lieu, la « Schern », où se tenaient les étals des bouchers de Francfort jusqu’au 19e siècle. Elle abrite simplement des expositions et n’a pas de collection permanente. En 1988, c’est à l’occasion du 50e anniversaire du pogrom de novembre 1938 que le Musée juif, premier du genre en République fédérale, a ouvert ses portes. Son espace principal est situé dans l’ancien palais Rothschild d’Untermainkai, classé monument historique. Depuis 1992, il est complété par le Musée de la Judengasse, situé sur la Börneplatz. Fondé dès 1937, le Musée archéologique a déménagé en 1989 pour s’installer à côté de l’Institut für Stadtgeschichte, dans l’église gothique des Carmélites reconstruite par Josef Paul Kleihues et dans le nouveau bâtiment attenant. Suite au projet de MUSÉE D’ART MODERNE MMK adopté par les autorités municipales en 1979, Hans Hollein a conçu un bâtiment spectaculaire qui a été inauguré en 1991. En raison de sa forme, il est aussi connu sous le nom de « part de gâteau ». Situé juste en face dans l’ancien bureau de douane, ZOLLAMT fait office d’espace d’exposition supplémentaire du MMK depuis 2007. Enfin, le Musée des caricatures, inauguré le 1er octobre 2008, a été installé dans la Leinwandhaus rénovée, au Weckmarkt 17, dans la vieille ville de Francfort.

Extension de la rive des musées de Francfort au cours des dernières années

Depuis quelques années, la dénomination commune de Museumsufer (rive des musées) inclut non seulement les musées des deux côtés du Main et des environs, mais aussi explicitement des établissements d’autres quartiers de Francfort, par exemple le Muséum Senckenberg, le Musée de l’argent et des espaces plus modestes, dont le Musée Struwwelpeter, autrefois situé dans le Westend puis, à l’instar du Musée Stoltze, transféré dans de nouveaux locaux dans la vieille ville reconstruite, et l’Eintracht Frankfurt Museum au stade.

Les musées de la rive des musées de Francfort, espace d’envergure dédié à la perception esthétique du public, font l’objet de rénovations et d’agrandissements sans équivalent dans d’autres villes. Quelques nouvelles constructions et extensions sont déjà achevées. Ainsi, l’intérieur du Musée du film allemand a été intégralement réaménagé avant de rouvrir ses portes à l’été 2011 avec une nouvelle exposition permanente sur les images et la narration cinématographiques, de nombreuses stations interactives et un cinéma modernisé. Doté d’une véranda sous le parc des musées, le Musée Städel a bénéficié d’un spectaculaire agrandissement dédié à l’art moderne ainsi que d’une rénovation de son bâtiment d’origine. Conçu par le cabinet d’architectes de Francfort schneider+schumacher, l’espace situé sous le jardin Städel a été inauguré début 2012. Puis, en 2014, c’est le Fotografie Forum Frankfurt, créé en 1984, qui a acquis de nouveaux espaces dans le centre-ville de Francfort. De même, en 2014, le MUSÉE D’ART MODERNE MMK a été complété par TOWER MMK, une dépendance permanente de quelque 2000 mètres carrés d’espace d’exposition dans la TaunusTurm, gratte-ciel du quartier d’affaires de Francfort. Fermé du 30 août 2014 à fin 2016, le Musée de l’argent de la Banque fédérale allemande a fait l’objet d’une rénovation complète.

Le cabinet d’architectes de Stuttgart Lederer Ragnarsdóttir Oei a mené à son terme la construction du nouveau bâtiment du Musée historique de Francfort en 2017. Les anciens bâtiments rénovés, un ensemble vieux de cinq siècles, ont été ouverts à l’été 2012, tandis que le nouveau bâtiment a vu le jour en 2017 en plein cœur de la ville, à côté de l’hôtel de ville (Römer). L’inauguration de ce complexe après l’achèvement du nouveau bâtiment a été célébrée en grande pompe en octobre 2017. Rebaptisé Musée des Jeunes, l’ancien Musée des enfants a été réinstallé dans le bâtiment principal du Musée historique en 2018. Non loin de là, la Maison à la balance d’or, dans la vieille ville, permet aux visiteurs d’en savoir plus sur le Francfort du 17e siècle depuis décembre 2019.

L’extérieur du Musée archéologique, le Jardin archéologique, était déjà accessible au public depuis 1972/73. Depuis 2017, ces édifices en pierre, les plus anciens de la vieille ville de Francfort, et vestiges de l’époque romaine et du Moyen Âge sont complétés par la « Stadthaus am Markt » et protégés. De même, après une fermeture temporaire dans le cadre d’une rénovation complète, le Musée de la Judengasse, qui abrite aussi des vestiges de murs de l’ancienne Judengasse, propose une exposition permanente mise à jour depuis le printemps 2016. Par ailleurs, le site d’Untermainkai du Musée juif a fait l’objet d’un agrandissement jusqu’en 2020. Fermé depuis l’été 2015, le Musée juif, à savoir l’ancien bâtiment rénové et la nouvelle extension, a rouvert ses portes à l’automne 2020. Depuis la réouverture des deux musées, le palais Rothschild présente la période après 1800, tandis que le Musée de la Judengasse s’intéresse à la période précédant cette date.

2021, un musée littéraire innovant consacré au Romantisme a voir le jour juste à côté de la maison des parents de Goethe et est rattaché au Musée Goethe. Ce nouvel établissement met l’accent sur les relations que Goethe entretenait avec le Romantisme et sur la conception européenne du Romantisme.

Perspectives : nouveaux musées et agrandissements

L’espace d’exposition du Muséum Senckenberg de Francfort va faire l’objet d’un agrandissement considérable. À l’occasion des 200 ans de la société Senckenberg pour la recherche en sciences naturelles en 2017, un projet de grande ampleur a été prévu pour agrandir le musée d’ici 2021. L’association de droit privé « Friends of MOMEM e.V. » prévoit quant à elle un projet culturel et musical unique au monde : le MOMEM (Museum of Modern Electronic Music) devrait ouvrir ses portes au cœur de Francfort en 2021. En outre, il est prévu d’ajouter une dépendance au Musée des cultures du monde ; couvrant environ 900 mètres carrés, celle-ci devrait être construite au 4e étage de l’ancien bâtiment historique du projet d’immeuble « Neue Mainzer Straße ». Enfin, le Musée de la porcelaine, qui se trouve depuis 25 ans dans la Kronberger Haus à Höchst, doit être intégré au futur Bürgermuseum, dans le palais Bolongaro. La fusion du Musée de la porcelaine et du futur Bürgermuseum à Höchst mettra à disposition quelque 1000 mètres carrés de surface d’exposition dans des espaces de grande qualité. Le Musée Bolongaro ainsi prévu sera soutenu par le Musée historique de Francfort.